Cœur Marseille Web

cm-marseille.fr : Les meilleurs professionnels de Marseille

Entrepreneurs de Marseille : Ce qu’il faut savoir sur la création d’une société à Dubaï

Contrairement aux idées reçues, la création d’une société à Dubaï n’est pas un parcours du combattant (bien au contraire). Voici les informations à connaître pour réussir à créer rapidement son entreprise au sein de cette juridiction.

Les avantages d’ouvrir sa société à Dubaï

Il n’est guère nécessaire d’être un résident de cet Émirat pour qu’une société y soit immatriculée. En effet, les démarches peuvent s’effectuer à distance pour ceux qui choisissent d’ouvrir une entreprise offshore. Il faudra alors envoyer, par lettre recommandée, son dossier d’immatriculation. 

Le délai d’attente en matière d’enregistrement est aussi très court, un réel plus administratif. Il faut seulement 2 jours ouvrés pour avoir un numéro d’immatriculation à Dubaï, et ce, que l’on opte pour une société Free-zone ou pour une société offshore.

L’absence de taxe sur les dividendes est un autre atout indéniable. Il n’y a pas de prélèvement à la source, et la TVA est quasi-inexistante en matière de offshore. D’ailleurs, tout entrepreneur n’est pas obligé de dévoiler sa comptabilité aux autorités : la justification des charges et des revenus n’est pas nécessaire, cliquez ici pour en savoir plus. Aussi, il n’y a pas de politique contre les abus de biens sociaux. En somme, à Dubaï, tout est simple et les entrepreneurs peuvent se concentrer à 100% sur leur business.

Les différents types de sociétés à Dubaï

Il en existe 3 :

  1. La société offshore qui est ouverte aux non-résidents. Ces derniers exercent donc leurs activités en dehors de la juridiction. L’entreprise offshore ne requiert ni bureau physique ni salarié ni visa de travail ou de résidence à Dubai pour être ouverte. L’entreprise n’est soumise à aucune taxe sur les bénéfices et sur les plus-values. Cette forme d’entreprise est adaptée uniquement à 3 activités : le consulting, l’import-export (trading) et le holding.
  2. La société free-zone a souvent la forme d’une start-up ayant ses bureaux à Dubaï. Elle est autorisée à recruter des salariés à Dubai (ou d’un autre pays) et à travailler avec des fournisseurs locaux. Tout étranger souhaitant implanter une entreprise en free-zone doit toutefois obtenir un visa de résidence et de travail.
  3. La Private Limited Company est une société adaptée à de multiples activités, mais elle requiert la présence d’un agent (corporate service provider) représentant l’entreprise dans le cadre de ses démarches juridiques.

Author: cm-marseille

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *