Cœur Marseille Web

cm-marseille.fr : Les meilleurs professionnels de Marseille

Dubai : le paradis des entrepreneurs phocéens?

La juridiction de Dubaï située dans les Émirats arabes unis offre la possibilité de facilement créer sa société. Voici ce qu’il faut savoir sur la création d’une entreprise offshore, ou en freezone au sein de cette contrée ensoleillée.

Créer une société offshore : ce qu’il faut savoir

Avoir une résidence à Dubaï n’est pas obligatoire pour créer une entreprise dont le statut est offshore. La société possède toutefois une domiciliation au sein de la juridiction. Elle n’a ni bureau physique ni employé ni fournisseurs dans la région. Aussi, elle est immatriculée dans les Émirats, mais l’intégralité de ses actions se trouve à l’étranger. 

Aucun prélèvement n’est effectué sur l’entreprise offshore : le gérant n’a donc pas de taxes sur les bénéfices, sur les plus-values et sur les dividendes. Cette forme juridique convient aux sociétés ayant une activité d’import-export, aux prestataires de services et aux Holdings.

Notons que l’immatriculation d’une société offshore est réalisée en seulement 2jours. Pour enregistrer son entreprise, il faut soit envoyer son dossier par courrier ou le remettre en main propre. Il est impossible de faire évoluer une firme offshore vers une société Free-zone. 

Fonder une entreprise en free-zone

Comme indiqué sur ce site, ouvrir une société Free-Zone à Dubaï implique d’avoir un bureau à Dubai, ainsi qu’un visa de travail et un visa de résidence. En créant ce type d’entreprise, il est possible d’embaucher du personnel basé à Dubai. 

Bon à savoir : l’entrepreneur peut également recruter des salariés depuis l’étranger : ce personnel devra ensuite disposer d’un visa de travail. À l’issue de son enregistrement, la free-zone obtient une « Trade licence ». Parmi les activités autorisées concernant cette forme de société, il y a le holding, le consulting et le trading. 

Le principal avantage d’une entreprise en freezone est qu’elle est protégée de la double imposition, et ce, grâce aux conventions fiscales des Émirats. L’entreprise est aussi exonérée de taxes sur les bénéfices, et, il n’y a pas de retenue à la source.

Author: cm-marseille

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *